Kya n’est qu’une petite fille de 10 ans lorsqu’elle se retrouve abandonnée de tous. Livrée à elle-même, sans aide ni famille, elle devient pour les habitants de Barkley Cove “La Fille des marais”. Rejetée, pointée du doigt, on détourne le regard lorsque l’on croise Kya.

La nature deviendra alors son seul refuge, l’endroit où elle se sent chez elle. Dans la cabane familiale aujourd’hui désertée, elle apprend à cuisiner, à gagner de l’argent, à observer le marais tout en espérant le retour des siens.

Méfiante, elle laissera le jeune Tate entrer dans sa vie. Il lui apprendra à lire, à écrire, à nommer les spécimens qu’elle observe tous les jours. Ces connaissances lui ouvriront de nouvelles portes, l’espoir d’un avenir plus radieux. Mais l’été se terminant, Tate doit aller à l’université, abandonnant Kya, comme tant d’autres l’ont déjà fait autrefois.

Se retrouvant seule à nouveau, le marais et ses animaux redeviennent sa compagnie. Ses journées sont rythmées par les balades en bateau, l’observation des oiseaux et la collecte de plumes et de coquillages. En quête de contact humain, elle ne se méfiera pas de ce jeune homme qui s’intéressera soudainement à elle.

Mais l’irréparable se produira et dans de telles circonstances, elle ne pourra compter que sur elle-même, comme elle l’a toujours fait. 

Un magnifique premier roman teinté de poésie. On ne ressort pas indemne de ce livre bouleversant.

Coup de cœur !