1894, Texas, États-Unis. Ada, 17 ans, est une jeune femme pleine de vie. Jeune mariée, elle exerce, dans les pas de sa mère, le métier de sage-femme. Mais les mois passent et Ada n’est toujours pas enceinte. Dans cette petite ville texane, la stérilité est vue comme de la sorcellerie et les victimes sont vite pointées du doigt. Rapidement, les accusations pleuvent sur Ada qui doit fuir pour sa vie.

Trouvant d’abord refuge dans un couvent, Ada le quitte rapidement pour intégrer le gang du Hole in the Wall. Constituée de femmes, elles aussi rejetées par la société, elle trouvera petit à petit sa place dans ce groupe dirigé par un leader charismatique nommé Le Kid. C’est ainsi qu’Ada devient une hors-la-loi, apprenant à monter à cheval, à tirer, à se travestir en homme pour piller et voler. Dans le groupe, ses connaissances en médecine lui font porter le surnom Le Doc, prenant en charge la santé de tous les membres. Aucune journée ne se ressemble et malgré cette vie de gangster, Ada ne perd pas de vue son projet de devenir sage-femme, désirant plus que tout en apprendre plus sur la science et la médecine.

Quand un jour, Le Kid évoque un plan pouvant leur offrir plus de pouvoir, les membres du gang sont réticents, mais acceptent tout de même. Pourtant, ce projet pourrait bien être le dernier au vu de sa dangerosité.

Ce roman est un western féministe, où, pour survivre, les femmes doivent s’entraider dans un milieu aride. Rejetées par la société pour de nombreuses raisons, les femmes doivent s’adapter, se réfugier en lieu sûr pour espérer vivre. La lecture est addictive, les personnages sont forts et touchants, chacun renfermant en lui-même l’histoire d’un passé douloureux.

Coup de cœur !!