Kiara, 17 ans, et son frère Marcus vivent dans un immeuble d’East Oakland, livrés à eux-mêmes. Sans parents pour les protéger, ils doivent faire face, se débrouiller pour survivre.
Si Marcus rêve d’une carrière dans le rap, Kiara, elle, voit les factures et les avis d’expulsion s’empiler. Elle se démène pour trouver du travail, pour payer leurs dettes afin de garder un toit au-dessus de leurs têtes. 
Un soir, sur un malentendu, Kiara découvre ce que la prostitution peut lui rapporter. C’est pour elle la possibilité de survivre et de s’en sortir. Les nuits s’enchaînent dans le mépris et la violence. 
Un soir comme les autres, Kiara se fait arrêter. Les forces de l’ordre deviennent des clients, éloignant l’image de protection qui leur est associée.

Dans ce tourbillon infernal, Kiara tente de survivre. Sa vie file entre ses doigts et elle tente de s’accrocher à ceux qui lui restent, Marcus, Trevor, Alé.

Un premier roman percutant sur une jeune fille dont la vie ne tient plus qu’à un fil. Propulsée dans un monde dévastateur, l’autrice évoque l’invisibilité des travailleuses du sexe à travers l’histoire de Kiara. Face aux autorités, le sors de ces jeunes filles est scellé, les excluant un peu plus de la société.

Coup de cœur.